Etape de la vente

Que vous envisagiez de vendre votre maison par vous-même ou de faire appel à un agent immobilier, le processus de vente est très similaire dans tous les États-Unis. Seuls quelques détails varient d’un État à l’autre. Voici les 12 étapes importantes à prévoir dans le processus :

Table des matières :

  1. Trouver, interroger et choisir un agent immobilier.
  2. Découvrez la valeur de votre maison et fixez le prix.
  3. Effectuer les réparations ou les remplacements nécessaires.
  4. Préparez votre maison pour la vente.
  5. Remplissez les déclarations du vendeur.
  6. Commencez à commercialiser votre maison.
  7. Montrez votre maison.
  8. Recevoir une offre d’achat et négocier.
  9. Engager une société de gestion de titres.
  10. Inspection et évaluation de la maison.
  11. Négocier les demandes de réparation et demander à l’acheteur de se libérer de toute éventualité.
  12. Signature des documents de titre et de séquestre, et remise des clés.

1. Trouver, interroger et choisir un agent immobilier.

Si vous n’avez pas le temps ou si vous ne voulez pas avoir à vous débrouiller tout seul, vous pouvez faire appel à un agent immobilier. Avant de choisir un agent, voici 3 petites étapes que je vous recommande :

Recherchez quelques agents immobiliers locaux et consultez les avis en ligne sur chaque agent, puis contactez quelques bons agents pour des entretiens.

Passez 30 à 45 minutes à interroger chaque agent, à son bureau ou dans un café.

En fonction de vos entretiens, choisissez l’agent qui vous semble le plus approprié.

2. Découvrez la valeur de votre maison et fixez le prix.

Vous pouvez inscrire votre maison au prix que vous voulez, mais vous devez comprendre ce que le marché est prêt à payer avant de fixer le prix de vente. La façon la plus courante de le savoir est de consulter le rapport d’analyse comparative du marché qui vous permet de connaître la fourchette de prix de maisons similaires qui ont été vendues récemment dans votre quartier. Votre agent vous fournira ce rapport pour vous aider à déterminer un prix pour votre maison.

3. Effectuez les réparations ou les remplacements nécessaires.

Cette étape vous permettra de vous entraîner avant de passer la main au nouveau propriétaire. Vous devez vous promener dans la maison avec votre agent et dresser une liste des éléments à nettoyer, réparer et remplacer avant de montrer votre maison à des acheteurs potentiels. Vous n’êtes pas obligé de réparer ou de remplacer tout ce que votre agent vous suggère. Voyez simplement à quel prix votre maison peut être vendue et faites preuve de bon sens lorsque vous décidez quels sont les projets raisonnables afin de pouvoir vendre la maison dans les délais prévus.

4. Préparez votre maison pour la vente.

Une fois les réparations effectuées, vous devrez passer par votre maison et enlever les objets qui pourraient donner l’impression qu’une pièce est encombrée ou peu attrayante pour un acheteur. Vous devez ranger les objets personnels et donner à chaque pièce une apparence fraîche et dépouillée (comme dans une maison témoin). Cela permet aux acheteurs potentiels d’imaginer plus librement ce que serait la propriété de la maison et de l’adapter à leur propre style.

La dernière étape de ce processus de « préparation » consiste à s’assurer que votre maison est propre à tous égards. Les acheteurs potentiels examineront chaque pièce, y compris les armoires, les placards et les espaces de rangement. Assurez-vous que toutes les lumières fonctionnent, même dans le garage, et allumez-les avant chaque visite.

5. Remplissez les déclarations du vendeur.

Toutes les maisons construites avant 1978 font l’objet de déclarations de peinture à base de plomb ; par conséquent, si vous avez connaissance de faits importants, assurez-vous de les divulguer. Vous devez également divulguer tout ce qui a posé un problème dans la maison pendant que vous en étiez le propriétaire (fuites, câblage défectueux, dégâts causés par les rongeurs, parasites, fissures dans le sol en béton, etc. ) et expliquez comment la situation a été corrigée. C’est également une bonne mesure de révéler si vous avez eu des animaux domestiques résidant dans votre maison. C’est important pour les personnes souffrant d’allergies. Et si votre maison appartient à une association de propriétaires, des documents supplémentaires peuvent être exigés.

6. Commencez à commercialiser votre maison.

Votre agent enverra quelqu’un pour prendre des photos de votre maison, puis il rassemblera toutes les informations pour l’inscription au système MLS et commencera à faire de la publicité pour votre maison à vendre. Vous n’avez pas à faire grand-chose à cette étape, mais vous devriez essayer de terminer toutes les étapes 4 et 5.

7. Montrez votre maison.

Vous pouvez discuter avec votre agent des différentes possibilités de faire visiter votre maison : sur rendez-vous uniquement ou par accès par boîte postale. Si vous habitez toujours dans la maison, l’option du rendez-vous est la meilleure car elle vous donne le temps de vous préparer pour la visite. Vous voudrez rapidement ranger vos affaires pour protéger votre vie privée.

Cette méthode peut être combinée avec une option de boîte postale. Dans ce cas, un rendez-vous est pris, vous rangez votre maison et partez quelques minutes avant la visite. L’agent immobilier utilise alors le casier pour entrer dans votre maison à l’heure prévue. Si vous n’habitez plus dans la maison, il est préférable d’opter pour un casier, car la maison est toujours prête pour une visite. Cela permet de maximiser le nombre de visites que votre agent peut faire.

8. Recevoir une offre d’achat et négocier.

Si vous avez fixé le prix de votre maison à un niveau compétitif, vous devriez recevoir plusieurs offres. Si les offres sont inférieures au prix demandé, n’hésitez pas à faire une contre-offre ou à demander le prix total. Les acheteurs aiment tester pour voir comment vous pourriez réagir, tout en laissant une marge de négociation. Les investisseurs immobiliers et les agents immobiliers expérimentés le font souvent pour maximiser les avantages pour leur acheteur.

Assurez-vous de suivre toutes les offres et contre-offres des acheteurs potentiels, mais n’oubliez pas de travailler avec une offre à la fois. Ensemble, elles vous donneront une idée de ce que les gens sont prêts à payer pour votre maison. Vous pourrez ensuite ajuster votre prix en conséquence. Vous devez demander une « clause de sortie » ou un droit de premier refus si l’offre de l’acheteur est subordonnée à la vente d’une maison. Cela vous aidera à éviter une situation difficile.

9. Engagez une société de gestion immobilière.

Après avoir accepté une offre, vous serez mis en contact avec quelques sociétés de gestion immobilière. Très probablement par l’intermédiaire de votre agent. Toutefois, si vous avez quelqu’un d’autre en tête, votre agent devra honorer votre choix d’une société de gestion immobilière et s’en rapprocher et collaborera efficacement avec cette partie pour y parvenir. Faites vos devoirs et vérifiez-les tous. Voyez laquelle vous offre le meilleur devis et les meilleurs services de clôture et choisissez celle qui vous aidera à conclure la vente de votre maison.

Pendant ce temps, l’acheteur enverra un acompte à votre courtier inscripteur ou le déposera dans le fonds fiduciaire comme indiqué dans le contrat d’achat/l’offre. Cette action montre que l’acheteur est réellement intéressé par l’achat de votre maison, et s’il se désiste sans raison valable, ce dépôt d’arrhes est à votre disposition.

10. Inspection et évaluation de la maison.

Il est fort probable que l’acheteur engagera un inspecteur pour inspecter l’ensemble de votre maison afin d’y déceler des dommages ou des éléments non fonctionnels. Cela permet à l’acheteur de prendre une décision éclairée sur l’achat de la maison, et l’acheteur peut vous demander de réparer ou de remplacer plusieurs choses avant de procéder à la vente.

C’est pendant cette période du processus d’achat que l’acheteur peut se retirer de l’affaire s’il trouve quelque chose qui ne va pas dans votre maison. Il est donc important de réparer ou de remplacer tout ce qui vous semble correct avant de faire visiter votre maison.

Vous devez également faire une déclaration complète des éléments que vous avez l’intention de réparer ou de remplacer dans le cadre de la vente. Si l’acheteur doit recourir à un financement pour acheter votre maison, son prêteur ordonnera à une société d’évaluation tierce d’évaluer la valeur marchande actuelle de votre maison. En fonction de cette valeur, le prêteur déterminera la somme qu’il prêtera à l’acheteur.

Si l’évaluation est inférieure au prix demandé, l’acheteur peut l’utiliser pour renégocier le contrat. Toutefois, si l’acheteur annule le contrat parce que l’évaluation de votre maison a atteint ou dépassé le prix du contrat, demandez à votre agent ou à votre avocat quels sont vos droits. Une chose à savoir : vous ne recevrez pas de copie de cette évaluation parce que vous ne l’avez pas payée.

11. Négociez les demandes de réparation et demandez à l’acheteur de vous libérer de toute éventualité.

Si l’acheteur demande des réparations ou des remplacements, vous pouvez demander à voir les termes exacts utilisés par l’inspecteur dans le rapport d’inspection de la maison. Vous pourrez alors déterminer s’il est juste de réparer ou de remplacer ces éléments. Vous n’êtes pas obligé d’accepter toutes les choses que l’acheteur a demandées, mais cela peut être la raison pour laquelle l’acheteur tente de renégocier le prix ou d’annuler le contrat. Une fois que vous et l’acheteur êtes d’accord pour poursuivre la transaction, assurez-vous que votre agent a obtenu par écrit l’enlèvement des articles éventuels.

12. Signez les documents de titre et de séquestre, et remettez vos clés.

Avant de signer les documents définitifs, communiquez avec votre agent pour vous assurer que la société de gestion du titre de propriété et le prêteur hypothécaire ont tout prévu pour vous. Une fois les documents signés et la clôture effectuée, vous remettrez vos clés au nouveau propriétaire.

N’oubliez pas la clé de la boîte aux lettres si vous êtes membre d’une association de propriétaires. La société de gestion des titres enverra les documents de clôture au notaire pour documentation (en remplaçant votre nom par celui du nouveau propriétaire en tant que propriétaire de la maison). Le produit net de la vente peut être viré à votre banque moyennant des frais modiques ou vous être remis directement par chèque une fois la clôture terminée.